• RF Distribution

A la rencontre d'Alistair - Ashanti

Dernière mise à jour : 29 nov. 2020



Je m’appelle Alistair. Je suis né en Afrique, non loin de la Côte d’Or. Ma vie est une succession de voyages et d’aventures qui, au gré des continents visités, célèbrent les rencontres qui ont jalonnées ma vie.


Curieusement c’est une fleur d’hibiscus (l’hibiscus Sabdariffa) qui est à l’origine de ma vie de nomade.

Elle a baigné et abreuvé mon enfance. Partout où il m’a été donné de voyager, elle n’a cessé de m’accompagner. Elle est le trait d’union entre mon point de départ et d’arrivée.


Tous ces chemins empruntés ont été initiatiques. Ils ont été ponctués de hasards, de découvertes, de retrouvailles, de réunions. Spontanéité et Improvisation y ont eu la part belle. Ils ont permis la libération des sens et fait ressurgir des émotions trop longtemps enfouies…

A la croisée de ces chemins j’ai rencontré une immense diversité, fruit de la rencontre entre continents, fruits de saveurs nouvelles et de cultures parfois divergentes. Je me suis constitué grâce à ce métissage. Il est partie intégrante de ce que je suis. Il me permet, aujourd’hui de vous raconter l’histoire suivante :


Quand le soleil était au zénith et que l’Afrique me voyait grandir, mes amis et moi-même trouvions volontiers refuge, dans une case alentour, pour nous désaltérer d’un jus de fleur d’hibiscus. En fait nous n’avions guère le choix. Cétait le seul que nous avions, mais nous le savourions avec grand plaisir. Il nous réunissait comme bien d’autres avant nous. Sa couleur écarlate et son goût unique étaient le fruit d’un rituel qui a ponctué la vie de générations entières, et ce aux quatre coins de l’Afrique…

Logée quelque part dans un recoin de ma mémoire, cette fleur avait pour ainsi dire disparu. Ce n’est que plus tard, bien après avoir quitté le continent Africain, qu’elle ressurgit à nouveau. Un peu par accident. Je sillonnais alors les caraïbes et l’Amérique du Sud, à la recherche de bons Rhums, visitant distilleries et chais de vieillissement. A chacune de mes étapes je me suis vu offert le même jus de fleur d’hibiscus mais à chaque fois présenté sous un nom différent.

Intrigué, je décidai d’y prêter une attention particulière. Partout où mes chemins me mènent, l’histoire se répète. Du moyen orient à l’Asie mineure, de l’Europe de l’Est à l’Asie, j’y retrouve ma fleur d’hibiscus comme partie intégrante d’une nouvelle culture ; et toujours sous un nom différent. C’est ainsi qu’est née ma route de la fleur d’hibiscus.

L’idée m’est alors venue, comme une évidence, de marier la fleur d’hibiscus d’Afrique, le gingembre originaire d’Inde et un fameux rhum du Guatemala vieilli sur les contreforts de la cordillère des Andes. L’aboutissement de cette quête est un rhum épicé dont la couleur cuivrée est une invitation à la dégustation. Equilibré, soyeux et opulent, des notes de miels rôtis s’entremêlent à des touches vanillées. La fleur d’hibiscus apporte de la fraicheur et des notes mentholés. Quant au gingembre il donne du caractère à l’ensemble et un final épicé avec des accents citriques….

Je m’appelle ASHANTI...







17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout